Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 18:45

Bonjour,

 

La bourse termine l’année en petite vitesse et en léger retrait sur ses plus hauts. Il y avait une nécessité de souffler tant le rythme de hausse est rapide depuis avril 2012.

 

Très vite nous connaitrons les listes de valeurs préconisées à l’achat par les sociétés de bourse. Cela entraine en général une hausse en janvier sur les valeurs concernées. Puis nous aurons les résultats de l’année 2013 qui donneront une tendance plus sûre entre les espoirs et les réalités. L’entrée du CICE dans les comptes des sociétés devrait permettre de battre des records au niveau des bénéfices des entreprises.

Nous constaterons une poursuite du désendettement conjuguée avec une décroissance des taux d’intérêt (surtout pour les grandes entreprises).

En dépit d’une conjoncture morose au plan de la croissance économique les résultats seront dopés par les implantations à l’étranger de nos principaux groupes industriels. Les valeurs du luxe, de l’automobile, de l’aéronautique, de la construction électrique, des télécoms, de la pharmacie, de la distribution se trouvent à l’étroit en Europe. Le secteur des télécommunications serait sans grand avenir sans la création de filiales étrangères. Bref, il n’y a rien de changé depuis longtemps, l’expansion vient de la poursuite continue d’implantations étrangères : Accor, Bonduelle, Bic, Renault, Schneider, Casino, Orange, Alstom, EADS, Scor, Vinci, Lafarge, Michelin, LVMH.

 

Nous avons rentré opportunément la société EADS dans notre portefeuille. Elle est le meilleur exemple de réussite en matière d’aviation civile. Les 5400 avions en commande lui assurent plus de quatre années d’activité. Il n’y a aucun endettement grâce aux versements d’acomptes substantiels. Une conférence de presse a marqué l’annonce d’un nouveau plan d’action coïncide avec le choix d’un nouveau nom plus représentatif de l’entreprise « Airbus ».

 

Enfin, la diminution de la fiscalité pour toute détention longue à partir de deux ans, ou dans le cadre des dispositifs PEA ou PEA-PME, devrait inciter les investisseurs à revenir en bourse. Toutes les banques et sociétés financières se mettent en ordre de bataille afin de pouvoir financer des entreprises innovantes.


Monsieur Didier Roman, responsable d’un nouveau fonds d’investissement adopte l’attitude constatée depuis deux mois par les responsables de ces fonds.
« Nous avons lancé Tocqueville PME en novembre 2013 après plusieurs mois de réflexion autour du financement des PME. Il s’agit d’un fonds de valeurs françaises (75%) et européennes (25%), qui s’adresse essentiellement à des clients particuliers. L’encours initial était de 7 millions d’euros, il est aujourd’hui de plus de 12 millions. L’équipe de gestion, composée de deux gérants et moi-même, gère d’autres fonds chez Tocqueville Finance mais nous ne souhaitons pas reproduire les fonds existants. Outre les critères d’éligibilité au PEA-PME (moins de 5000 salariés, chiffre d’affaires inférieur à 1,5 milliard d’euros, 
bilan inférieur à 2 milliards), nous sélectionnons dans ce fonds des valeurs dont la capitalisation boursière est inférieure à 500 millions d’euros, ce qui correspond au segment des « small cap ». Nous avons ainsi investi sur de très petites valeurs dont nous sommes convaincus du potentiel ». 

 

Alors que les grandes entreprises du CAC40 sont plutôt destructrices d’emploi, les petites sociétés sont en bien meilleure situation car elles s’appuient sur des innovations. Ces innovations exigent des investissements pour leur permettre de s’implanter rapidement sur des marchés extérieurs. Il leur faut aussi créer des emplois pour étoffer rapidement leur présence. J’ai publié récemment une liste de sociétés innovantes qui répondent aux critères énoncés par le responsable de Tocqueville PME.

 

La Pépinière

 

L’année se termine avec une progression de 44,4 % selon les derniers cours du 31 décembre 2013. Le CAC40 termine l’année à plus 18%.

 

 

Valeurs

Cours

PE 14

Cours

Plus

Objectif

 

d'achat

 

actuel

value

cours

 

 

 

 

 

 

Alstom

28,86

8

26,48

-8,2%

35

Axa

12,28

8

20,21

64,6%

22

Bigben

8

8

8,3

3,8%

10

EADS

50,1

10

55,81

11,4%

62

GL Events

17,45

11

17,44

-0,1%

35

Natixis

2,56

8

4,27

66,8%

4,3

Total

38,21

8

44,53

16,5%

50

Néopost

33,4

11

56,02

67,7%

63

Orange

7,08

9

9

27,1%

11

Nexity

26,7

10

27,41

2,7%

32

CGG

18,85

10

12,58

-33,3%

20

Steria

12,9

8

14,27

10,6%

16

Progression moyenne

   

19,1%

 

Plus-value sur titres vendus

     

25,3%

 

Plus-value totale

     

44,4%

 

 

       

 

Ventes en 2013

       

 

 

       

 

MaurelNigéria

2

 

3,79

89,5%

 

Rallye

24,8

 

31,28

26,1%

 

Osiatis

5,4

 

8,92

65,2%

 

Médica

13

 

15,5

19,2%

 

Scor

18,95

 

24,22

27,8%

 

Stef

36,45

 

50

37,2%

 

Ipsos

26,46

 

30,5

15,3%

 

Fleury Michon

42,3

 

52,2

23,4%

 

Moyenne

     

38,0%

 

Plus-value sur ventes

     

25,3%

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy Muller - dans La Pépinière
commenter cet article

commentaires