Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 10:07

Le commentaire du mois

février 2010

 

La crise continue

Le retour en bourse que j’avais préconisé était toutefois timide dans la mesure où j’avais recommandé d’investir seulement la moitié de ses disponibilités. Mes réserves étaient, aussi, grandes sur deux secteurs : les banques et l’automobile qui devaient leur sursaut à d’importantes subventions étatiques. L’obligation de se conformer aux critères de Bale 2, puis 3 en matière de ratios de solvabilité montre que les banques sont exsangues au plan de leurs réserves. Elles découvrent toujours de nouveaux risques. Les banques américaines continuent à être mises en faillite en grand nombre, une vingtaine ont trépassé depuis le début de l’année. Et les particuliers continuent de perdre leurs habitations au rythme infernal de 300 000 saisies par mois.

Pour la première fois un Etat n’a pu obtenir une souscription complète pour ses emprunts émis sur le marché. Cette mésaventure guette tous les pays qui ont un endettement trop élevé. Il faut comprendre que les déficits sont couverts par des émissions d’obligations qui raréfient les disponibilités sur le marché. Les prêteurs demanderont des taux d’intérêt plus élevés à la moindre alerte.

Il est étonnant que la petite Grèce pose plus de problèmes à l’Europe que les Etats-Unis dont l’endettement est encore plus massif. Lorsque la Chine refusera les créances en dollar ce sera sans doute la fin de la suprématie américaine. Ce jour se rapproche. Il est vrai que la Grèce a trompé la communauté en masquant la réalité de sa dette. Mais est on sûr que ce soit le seul pays qui triche ? Comment savoir la vérité avec une banque centrale européenne qui en dehors des taux d’intérêt ne dispose d’aucun moyen de contrôle réel. L’euro est une supercherie en l’absence d’un véritable contrôle monétaire des états. Nous sommes toujours en présence d’une confédération de pays qui font chacun ce qu’ils désirent. La Grèce a donc pu intégrer l’Europe en dépit d’un déficit dépassant les 3,4%, alors que divers subterfuges avaient diminué à 1,4% la réalité de cette dette. Depuis nous avons appris que tous les pays trichent dans l’affichage de leur dettes. Des banques assurent les liquidités et l’effacement de dettes. Les procédés sont nombreux mais reposent toujours sur un prêt assorti de la mise en gage de recettes futures : impôts, loterie.

La crise accentue ce manque de gouvernance économique puisque les critères exigés pour l’intégration des nouveaux pays ont été bafoués : dette maximum de 3%, déficit annuel rapporté au PNB de 60% …

 

En France

La saison des résultats montre l’importance de la crise subie par les entreprises en 2009. Les résultats diminuent de 90% pour les SII, ils sont inversés dans l’automobile, la sidérurgie où les pertes sont considérables. Le bâtiment est aussi éprouvé. L’examen des prévisions pour l’exercice en cours et pour l’année 2011 montre que les bénéfices ne rattraperont pas le niveau de l’année 2007, pour la plupart des sociétés.

C’est donc une bourse anémiée qui se présente à nos yeux et sans horizon.

Quelques secteurs s’en sortent mieux : la pharmacie, les maisons de retraite, les télécoms, l’énergie, les services en général et la distribution. Nos champions restent les mêmes sociétés qui font toutefois payer très cher leur excellent positionnement : L’Oréal, Essilor, l’Air Liquide, Bic, Seb, EDF EN. Dans certains cas une seule société publie des résultats mirobolants : Axa, BNP au sein d’un secteur sinistré.

Notre pépinière résiste bien car elle est justement constituée de valeurs dont le bénéfice progresse ou stagne, ce qui est mieux que diminuer !

 

La Pépinière

Elle comporte un double choix : grandes valeurs de la côte pour répliquer le CAC et rendement important pour pouvoir résister à une nouvelle baisse du marché. Sa progression est de 6% en six mois hors vente bénéficiaire de 15% de CNP.

 

Résultats en attente

GDF, France Télécom, Vivendi, Néopost devraient maintenir au moins leurs profits. Ce qui sera une performance en dépit de la crise.

 

Rallye devrait suivre les excellents résultats de sa filiale Casino et l’amélioration de GO sports.

 

Résultats connus

 

Total est la seule valeur dont le bénéfice diminue, suivant en cela l’évolution du prix du pétrole en 2009. Mais depuis le prix du baril a augmenté ce qui devrait être favorable au fil des trimestres, comparativement aux trimestres de l’année précédente. Le dividende est maintenu en dépit du moins 30% du bénéfice. Le PER de Total est de 8/9 ce qui en fait une valeur bon marché qui augmente régulièrement ses possibilités de survie. Total découvre beaucoup de gisements et augmente ses réserves surtout en matière de gaz, énergie qui supplantera le pétrole.

 

Axa triple son bénéfice et augmente son dividende de 38%

 

SES Global augmente son CA de 5% et de 22,6% son bénéfice par titre, le dividende progressant de 10,6%. Cette société reste très bon marché compte-tenu des perspectives de croissance continue que lui offre son marché. Avec 5% de croissance le bénéfice devrait continuer à progresser de 10% par an. La valeur est 50% moins chère qu’Eutelsat avec un très bon rendement. Elle a su diminuer régulièrement le nombre de ses actions d’où une croissance rapide du bénéfice par titre. Seul inconvénient une interdiction de figurer en PEA, bien qu’il s’agisse d’une valeur Luxembourgeoise.

 

Sanofi résultat conforme aux attentes +17%, hausse du dividende de 10%. Cette valeur reste la moins chère du marché en dépit d’une hausse de 20%. Son PER est de 9.

 

Pages jaunes continue la série avec un plus 10% du résultat net. Dans la conjoncture actuelle c’est magnifique. La crise touche bien sûr le marché publicitaire, mais PAJ accentue son impact sur Internet et diminue le volume global des annuaires papier qui coûtent très cher.

 

La rubrique du mois est en retard car je souhaitais vous donner les derniers résultats connus. Pour les valeurs détenues ces résultats sont excellents ce qui prouve tout l’intérêt d’une bonne sélection.

 

 

Guy Muller

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy Muller - dans Le commentaire du mois
commenter cet article

commentaires