Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 18:46

 

  

Ce premier trimestre a été marqué par la plus forte hausse du marché depuis 2009 avec 18% de progression. Tous les signaux sont actuellement au vert : parité eurodollar, prix de l’énergie, quantitative easing de la BCE, aides spécifiques aux entreprises (pour la France).


Il en résulte une attente dans la progression des bénéfices, portée de 7,5% en 2014 à 13,3% pour 2015, sans compter de nombreuses études favorables pour le reste de l’année. C’est le groupe HSBC qui surprend avec une étude sur les ETM (entreprises de taille moyenne) qui place la France en tête des 15 pays étudiés. Les 9290 entreprises moyennes identifiées en France occupent la première place en termes de contribution globale à l’économie nationale. Elles produisent en effet 39,5% du PIB, emploient 2,7 millions de salariés et apparaissent comme les plus productives parmi les pays étudiés. Une comparaison avec l’Allemagne inverse les données jusqu’alors diffusées si l’on tient compte de l’écart de population entre les deux pays. Avec 9290 entreprises contre 11920 en Allemagne le score serait de 16,5% en faveur de la France contre 16,3% pour l’Allemagne. Cette étude de 13 pages peut être importée en suivant le lien : Le groupe HSBC a lancé la première étude mondiale sur "La face cachée des entreprises de taille moyenne".

Nul doute que la montée en charge du pacte de responsabilité favorise encore plus les ETM en 2015. Rappelons que les charges salariales sont prises en charge par l’Etat à hauteur de 34% pour les salaires jusqu’à 2,5 fois le SMIC dès le 1er janvier 2015.


Taux d’intérêt

Jeudi dernier, la France a emprunté à un taux historiquement bas sur les marchés pour des obligations à 10 à 30 ans, signe que l'intérêt des investisseurs pour ces titres considérés comme parmi les plus sûrs en zone euro ne se dément pas.

Dans le détail, le Trésor a levé 5,339 milliards d'euros à échéance mai 2025 au taux de 0,46% contre 0,67% lors de la dernière opération comparable le 5 mars. Le précédent record s'était établi à 0,61% le 5 février.

Le pays a également a emprunté 1,478 milliard d'euros à échéance avril 2026 au taux de 0,51% contre 3,46% le 11 avril 2012 et 1,908 milliard d'euros à échéance mai 2045 au taux de 1,09% contre 1,77% le 8 janvier. Une telle diminution est d’ores et déjà catastrophique pour les assurances vie dont le rendement devrait rapidement tomber à 1,5%.


Depuis trois ans, les taux d’intérêt baissent, contrairement aux prévisions pessimistes des économistes et politiques lors de la campagne présidentielle de 2012. Il serait bon de diffuser les analyses et débats organisés par BFMTV de janvier à avril 2012. Toutes les anticipations formulées, sur l’augmentation du SMIC, sur l’augmentation des déficits (budget-balance commerciale), sur l’augmentation des taux d’intérêt, sur l’évolution même du marché boursier. Même à six mois de distance, le déficit du budget estimé à 4,5%, est ramené à 4%, alors que les médias et leurs supporters marinaient dans leur pessimisme.

 

Vers une nouvelle bulle ?

 

Le marché des actions est donc boosté par un ensemble de bonnes nouvelles dont une récente réunion d’investisseurs organisée à Cannes par Oddo jeudi dernier a expliqué les raisons. Au fur et à mesure de la hausse, ceux qui n’y ont pas participé viennent renforcer les rangs des acheteurs. Les gestionnaires d’actifs, restés à l’écart, redoutent désormais d’être piégés sur l’ensemble des secteurs dont la visibilité est atteinte progressivement. La spéculation sur les devises devient aventurée après le récent ajustement de parité vis-à-vis du dollar, les marchés de taux sont à éviter, les matières premières sont incertaines, surtout l’évolution des prix de l’énergie devient une véritable inconnue…

En conséquence, il ne reste de solide que l’investissement en actions, avec des anticipations haussières sur le CAC en révision sans cesse à la hausse. Désormais les 7 000 points ne font plus peur d’ici à 2017 !! Mais il faudra faire très attention aux résultats des sociétés tout au long de leur publication. Il faudra aussi être très sélectif, car certaines valeurs sont déjà très chères...


Portefeuille PME

 

Ce portefeuille a été créé au mois de décembre 2013. Je le publie rarement car il est destiné à être conservé sur une durée de deux années pour pouvoir bénéficier de l’abattement de 50% sur les plus-values. Volontairement axé sur des valeurs risquées il démontre que le risque assumé rapporte bien. Les valeurs énergétiques sont toutes en contre performance pour le moment. En 15 mois, sa progression dépasse les 48%.

 

Portefeuille PME-PEA

Valeurs

Cours

PE 14

Cours

Plus

Objectif

 

d'achat

 

actuel

value

cours

 

 

 

 

 

 

Global Bioenergies

27,64

0

34,22

23,8%

45

DBV Technologies

10,15

0

50,1

393,6%

60

Europacorp

4,18

5

4,7

12,4%

6

Cogra

5,88

9

5,18

-11,9%

8

Delta plus

31,12

7

54,28

74,4%

60

Heurtey Petrochem

28,6

11

28,38

-0,8%

36

MPI

2,94

9

3,55

20,7%

5

Méthanor

8,03

10

6,8

-15,3%

9

Prodware

8,75

6

6,71

-23,3%

12

Ymagis

7,35

12

7,8

6,1%

10,5

Progression moyenne

48,0%

 

 

 

Cours d'achat du 14 décembre 2013

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy Muller - dans Le commentaire du mois
commenter cet article

commentaires