Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 12:06

Le radeau de la méduse

Novembre 2008

 

La crise financière s’amplifie

Notre rubrique consacrée aux naufrageurs de l’épargne est désormais relayée par la presse. En faire la liste nominative exigerait désormais plusieurs pages…Tous les jours vous pouvez suivre les avatars d’un marché en tôle ondulée où les variations sont de plus en plus brutales. Une telle crise ne peut manquer d’avoir des conséquences importantes en matière de parités monétaires. L’Europe est en cours de dislocation entre la zone euro et les pays qui ne bénéficient pas de cette protection. Ultérieurement il faudra refonder le système monétaire international avec l’entrée de nouvelles puissances et la disparition d’autres.

Les banques sont toutes en danger et les sauvetages en cours montrent les limites du savoir faire de professionnels, qui sont par ailleurs nos conseilleurs habituels. En s’appuyant sur un multiplicateur du crédit trop élevé et en poussant l’effet de levier à 20 ou 30 fois la valeur des actifs, toutes les banques sont en difficulté. Même celles qui affichaient avec dédain leur indépendance financière acceptent les capitaux des Etats.

Cette crise a toutefois été annoncée par le journal Médiapart dans 7 articles prophétiques de Monsieur Laurent Mauduit ancien collaborateur du journal Le Monde. Par une description méticuleuse ce journaliste a expliqué le déroulement du rapprochement entre les caisses d’épargne et les banques populaires, au détriment de la Caisse des Dépôts. Alors que ces organismes étaient plutôt gérés à la rhénane, ils ont opté pour une gestion à l’anglo-saxonne dont on n’a pas fini d’enregistrer les dégâts. Par la création de Natixis les deux groupes ont voulu s’implanter aux Etats-Unis où ils ont perdu la totalité de leurs capitaux. Leur fonction de proximité avec leur clientèle leur donnait un caractère d’utilité publique au plan de leur implantation géographique et du grand nombre de leurs guichets s’avérait bafouée par des aventuriers au petit pied. Les pouvoirs publics ont refusé de contrôler la situation en donnant tort au président de la CDC à qui on demande actuellement de venir au secours de plusieurs naufragés.

Mieux le pouvoir politique est intervenu auprès du journal Le Monde pour supprimer l’enquête menée par Laurent Mauduit. Il semble qu’Alain Minc conseiller du président des caisses d’épargne ait aidé à une recapitalisation du journal. A cette époque il ne fallait pas déplaire aux protégés du pouvoir politique : Minc et Milhaud.

Mais le temps a fait son œuvre et la banque Natixis en dépit d’une augmentation de capital de 6 milliards d’euros est toujours en difficulté.

L’opération Nexity est aussi une très belle affaire. Les titres achetés 68 euros valent 10 fois moins aujourd’hui. L’ensemble immobilier représenté par Eurosic et Locindus a perdu la moitié de sa valeur. Le réseau d’agences immobilières devra perdre 50% de son réseau pour rester rentable.

Aussi lorsque la ministre des finances décrit son émoi et sa déception face à une nouvelle perte par l’Ecureuil de 700 millions, elle avoue ne pas avoir suivi aucun des avertissements préalables lancés tant par Laurent Mauduit, que par le Canard Enchaîné (15 jours auparavant).

Avant la découverte de cette perte la Caisse d’Epargne a lancé 7 actions en diffamation contre Laurent Mauduit à qui je donne la parole. C’est devant les sièges sociaux du Monde, de la CDC, de Natixis qu’il retrace ses diverses enquêtes.


http://www.dailymotion.com/video/k7v25xBRh70JJyOuuV

 

J’encourage mes lecteurs à s’abonner à Médiapart, un journal libre de son expression, situation de plus en plus rare de nos jours.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires